Coquelicots pour la Paix

Histoire

Coquelicots pour la paix est une initiative de la céramiste Anita Huybens (1949-2008):

« Depuis longtemps déjà je désirais réaliser quelque chose concernant les amputations et les pertes de capacités en résultant. Perdre une partie de son corps et apprendre à vivre avec cela… c’est douloureux et difficile, je le sais.Une rencontre m’a aidée à pouvoir et oser agir. A une de mes portes-ouvertes concernant le mode de cuisson de céramique Raku, Mic Billet m’a présenté son projet APOPO. Ensemble avec un groupe d’enthousiastes, il a développé avec des rats une méthode de détection des mines laissées sur les anciens champs de bataille, afin de les neutraliser. Ainsi on pouvait mieux prévenir les pertes au niveau des démineurs et de la population locale. La conjonction de ce récit et du besoin d’action concernant les amputations, qui sommeillait depuis longtemps en moi, se traduisit par l’image d’un champ de coquelicots.

Anita

Les coquelicots font penser aux champs de bataille de la Première Guerre Mondiale où tant de corps ont été réduits en lambeaux. Pour les Britanniques les coquelicots symbolisent la volonté de ne pas laisser tomber dans l’oubli les victimes des champs de bataille. Les Coquelicots me font penser à mon enfance lorsque j’en faisais un bouquet pour ma grand-mère qui le recevait comme un cadeau précieux. Tous ces souvenirs intenses ont fait grandir en moi la décision de réaliser un champ de 1000 coquelicots… je dois le rendre réel… dans cette vie tant que j’ai encore de la vie. J’espère donner de cette façon au thème de l’amputation une symbolique que je puisse reconnaître avec beaucoup d’autres personnes. J’espère qu’autour de cela les gens pourront se rencontrer et emporteront beaucoup de coquelicots pour soutenir financièrement le projet APOPO.

Fin 2015, avec une certaine fièrté, les membres de notre A.s.b.l. croyaient pouvoir conclûre que Apopo en tant qu’organisation et aussi grâce à 12 ans de support et de soutien, connaît une certaine maturité.

Début 2016 les membres de l A.s.b.l. décidaient unanimement de continuer le project d’Anita et de dédicasser dorénavent le profit de la vente des grands coquelicots à un nouveau project qui, néccesairement, doit répondre à l’esprit et les valeurs d’origine d’Anita et de l’A.s.b.l. La contribution des revenus de la vente des grands coquelicaots doit trouver une implication importante et directe dans les activités sur les terrains dans lesquels opère l’organisation bénéficiaire. Le project qui, suivants les membres de « Coquelicots pour la Paix a.s.b.l. » le répond adéquatement à ces conditions se trouve concrètisé dans le nouveau project en Congo-Est (République Démocratique du Congo) de Handicap International.

Comments are closed.